Debout les morts, Fred Vargas – Bibliothèque #1

Par défaut

J’ai toujours aimé lire. J’aime les livres, l’odeur du papier, le grain des pages quand je les tourne, voir les couvertures alignées sur mes étagères. C’est donc naturellement que les livres devaient faire partie de ce blog.

La rubrique Bibliothèque n’a pas pour vocation d’être un état des lieux de ma propre bibliothèque. J’y donnerai simplement mon avis sur certains livres. Et pour commencer, c’est Debout les morts de Fred Vargas qui va passer à la moulinette.

On pourrait dire que j’ai un certain… esprit de contradiction. Pas tout le temps, pas sur tout, mais j’aime bien de temps en temps faire preuve de mauvaise foi et camper sur des positions parfois stupides. Quand tout le monde fait l’éloge d’un auteur ou d’une série, j’ai tendance à me promettre de ne jamais lire un roman de l’auteur en question ou regarder un épisode de la série encensée. Stupide j’ai dit.

Fred Vargas en est un exemple. Mais l’été arrivant, et comme l’été c’est le seul moment dans l’année où je lis des romans policiers et des thrillers (une autre de mes règles un peu idiotes), j’étais à la recherche de mes prochaines lecture. Et un collègue vendit si bien Debout les morts que j’ai décidé de mettre mon esprit de contradiction de côté et laisser une fois de plus ma curiosité gagner.

Debout les morts raconte l’histoire de 3 chercheurs un peu paumés, un peu bizarres qui décident de s’installer dans une vieille bicoque toute pourrie voisine de la demeure d’une grande cantatrice grecque. L’intrigue débute par la découverte d’un petit arbre planté pendant une nuit dans le jardin de la cantatrice et qui va inquiéter tous les voisinages.

Je ne vais pas en dire plus sur l’histoire pour ne pas risquer d’en dire trop. Mais voilà ce que j’ai pensé de Debout les morts.

J’ai mis longtemps à lire les quelques centaines de pages de ce roman. J’ai eu du mal à rentrer dedans. Les personnages sont sympathiques, ils construisent ensemble des choses très intéressantes. Il y a quelques pépites qui justifient de continuer la lecture. Mais j’ai trouvé ce roman mou. Il est d’une lenteur gênante. La quasi unité de lieu ne favorise pas le dynamisme. Les personnages se disent dans la merde, l’histoire pourrait s’y enliser. Néanmoins dans les derniers chapitres l’histoire s’emballe et devient prenante. Bizarrement, ça commence quand les personnages sortent de leur rue. Les révélations se distillent petit à petit tout comme les rebondissements et retournements qui les accompagnent. Rien de bien novateur pour le genre, on pourrait presque deviner (mais mon cerveau un peu rouillé et le temps que j’ai mis pour lire le livre ne m’ont pas aidé. Je n’ai rien vu venir.) l’apothéose finale.

Du coup j’ai été plutôt agréablement surprise et je pourrais en conclure que c’est un roman très plaisant à lire (mais pas autant qu’un Marc Levy dans un hamac à l’heure de la sieste).

Au final je suis plutôt positive à propos de ce premier roman de Fred Vargas. J’en ai un autre. Je le lirais pour voir si c’est pareil. Mais définitivement, ce ne fait pas partie de mes livres préférés. Je n’ai pas été triste quand je l’ai définitivement fermé.

Debout les morts, un premier roman de Fred Vargas, sympathiquement lent.

Publicités

"

  1. Je suis pareille, j’ai mon petit esprit de contradiction hihi ! Je sais pas toi, mais moi ça m’énerve d’être comme ça !!
    Je ne vais pas te dire que je vais le lire parce que … spoiler : je n’aime pas les romans !!
    Quand je lis, il faut que ce soit scientifique et vrai 😀

    • Je l’aime bien moi ce petit esprit de contradiction. C’est marrant de jouer la tête de mule 🙂
      Tu ne lis que du scientifique et vrai ? Tu as lu ‘une histoire de tout ou presque de Bill Bryson ?
      Bisous

  2. Pingback: Dans ma valise #1 : Mes livres | PALIMPSESTES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s